Building the

future together

Quelles sont les alternatives au carrelage sans joint ?

Voici une question séculaire : peut on poser du carrelage sans joint ? Eh bien, la réponse courte serait un simple non – vous ne devriez pas essayer d’installer un carrelage sans joint. Pourquoi ? Ce n’est pas comme si le joint ajoutait de la stabilité au carrelage (à moins que nous ne parlions de cas exceptionnels), alors pourquoi le joint est-il nécessaire? Quelles sont les alternatives au carrelage sans joint ?

* Voulez-vous obtenir le Guide sur les 4 erreurs courantes à éviter lors de  la pose de carrelage ?Cliquez ici et téléchargez-le gratuitement.

En termes simples, divers matériaux naturels, tels que les pierres, sont fabriqués pour une utilisation avec une taille assez constante. Sans oublier que la plupart d’entre eux ont l’air identiques. C’est pourquoi on pourrait être tenté de poser du carrelage sans joint.
Il y a aussi l’argument selon lequel l’installation de carreaux sans joint est tout simplement plus esthétique. Pourtant, les carreleurs expérimentés vous diront que ce n’est pas une bonne option, et même la plus mince des lignes de joint peut faire une grande différence.

NE FAITES PAS UNE POSE DE CARRELAGE SANS JOINT: VOICI POURQUOI VOUS AVEZ BESOIN DE JOINT

carrelage sans joint

Naturellement, la plupart des carreleurs ont une relation amour-haine avec le joint. Cela prend beaucoup de temps et nécessite un travail méticuleux. Si vous voulez un résultat durable, alors vous devez appliquer un joint. Le carrelage sans joint a plus de chances de se briser, ce qui signifie que vous devrez refaire le travail.

Avec ces considérations à l’esprit, cet article discutera de certaines des raisons pour lesquelles la pose de carrelage sans joint est une méthode inefficace et pourquoi vous devriez vous en tenir aux pratiques traditionnelles.

LES CARREAUX NE SONT PAS IDENTIQUES

Vos carreaux peuvent sembler avoir la même taille, mais il y a de fortes chances qu’ils ne le soient pas. Les différences peuvent être relativement faibles et impossibles à remarquer sans en prendre les mesures. Cela peut interférer avec le processus de pose sans joint. Lorsque vous poser les carreaux, les minuscules irrégularités s’additionnent, ce qui peut donner un résultat final disgracieux. La dernière chose que vous voulez après avoir travaillé pendant des heures pour poser les carreaux de carrelage est de remarquer qu’ils ne sont pas alignées correctement.

Le joint vous permet de masquer les différences de taille des carreaux et de contrôler le résultat. En fait, même un simple joint très fin peut faire en sorte que les carreaux s’emboîtent parfaitement les uns avec les autres, donnant au résultat final un bel aspect symétrique.

DES RÉSIDUS PEUVENT ÊTRE COINCÉS ENTRE LES CARREAUX

Quelle que soit la taille du chantier, certains éléments peuvent se trouver entre vos carreaux si ils ne sont pas jointoyées. Il peut s’agir de poussière ou d’autres débris qui trouveront un chemin entre vos carreaux. Le joint peut empêcher de tels scénarios.

Vous pouvez passer des heures à assembler les carreaux et être assez satisfait du résultat. Mais sans joint, il y aura toujours un espace minuscule entre les carreau. Avec le temps, ces petites différences entre les carreaux auront rassemblé suffisamment de poussière et de débris pour endommager l’ensemble tout entier.

Ne présumez pas que vous pouvez simplement nettoyer les carreaux une fois le processus d’installation terminé. Cela peut s’avérer être une tâche assez difficile car même la moindre erreur suffit à endommager l’un des carreaux.
L’un des moyens les plus simples d’éviter ce scénario cauchemardesque est de appliquer un joint.

OUI, ILS SE DÉPLACENT

Une autre raison pour laquelle vous devriez appliquer un joint est que les carreaux se déplacent. Sans joint, les bords des carreaux pourraient frotter les uns contre les autres puis s’écailler ou même de se casser à un moment donné. Ce qui, soyons honnêtes, n’est pas idéal.

Bien sûr, il existe d’autres astuces que vous pouvez utiliser, mais ils ne font que minimiser l’impact et n’empêchent pas les carreaux de bouger. Le joint agit comme un tampon et empêche les carreaux d’entrer en contact lorsqu’ils se dilatent ou se contractent.

New call-to-action

CE QUE VOUS POUVEZ FAIRE

Avant toute chose, il est important de préciser que la pose de carrelage à joint nul est interdite. Le joint minimum toléré est de 2 mm pour les carreaux rectifiés et de 6 mm pour des carreaux en terre cuite par exemple.

carrelage sans joint

QU’EN EST-IL DES CARREAUX RECTIFIÉS?

Vous avez peut-être entendu parler des carreaux rectifiés et vous vous êtes demandé si ces matériaux coupés mécaniquement ne nécessitent pas de joint pour l’installation.
Alors, est-ce vrai?

LES AVANTAGES

Les nombreux avantages du carrelage rectifié poussent les carreleurs professionnels et amateurs à le privilégier au carrelage classique.

  • L’atout principal est esthétique. La rectification a pour résultat des carreaux parfaitement lisses et plats. Les bords sont rectilignes et les angles bien ajustés. Votre carrelage est net et donne une impression plus moderne.
  • Un large choix. Aujourd’hui, le succès du carrelage rectifié pousse les fabricants à proposer de plus en plus de types différents. Il existe sur le marché une offre variée en différentes qualités, motifs, dimensions et couleurs.
  • Le carrelage classique peut-être amené à disparaître : d’après l’avis de certains professionnels, le carrelage rectifié pourrait complètement le remplacer à terme.

La rectification fonctionne pour les carreaux de sol et de mur.

On pense généralement que les carreaux qui sont passés par ce processus n’ont pas besoin de joint en raison de leur taille presque identique et de leurs bords parfaitement coupés. Cependant, ce n’est pas exactement le cas.

carrelage sans joint

En vérité, les carreaux rectifiés permettent une ligne de joint plus fine. Mais, il est faux de penser qu’il peuvent être posés sans joint. Les carreaux rectifiés dépendent encore beaucoup du joint si vous voulez qu’ils résistent à l’épreuve du temps. Cependant, vous constaterez que leurs lignes de joint peuvent être beaucoup plus difficiles à remarquer dans le cas de ces carreaux rectifiés. L’intérêt de cette étape de rectification est de permettre une pose à joints presque invisibles de 2 mm au minimum (sauf en cas de chauffage par le sol).

Les inconvénients

  • Pose plus difficile : il faut être extrêmement minutieux ! L’épaisseur des joints permet de cacher les éventuels défauts lors de la pose. Or, avec des joints si fin, la précision est de mise.
  • Chape doit être lisse et plane : sans cela, la pose des carreaux rectifiés sera impossible.
  • Fragilité : le carrelage rectifié est plus facilement susceptible d’être cassé lors du transport. De plus, les bords et angles sont très coupants, il faut donc le manipuler avec beaucoup de précautions et s’équiper correctement.
  • Pas de pose bord à bord : c’est interdit par les normes du Document Technique Unifié, de plus, les carreaux risqueraient de se briser.
  • Coût plus élevé : il est plus cher que le carrelage classique, mais également à la pose puisque rares sont les bricoleurs qui peuvent le poser eux-mêmes.

Les 2 techniques de pose principales des carreaux

Deux poses différentes sont possibles pour le carrelage rectifié:

  • Pose scellée : cette technique nécessite une chape en mortier avec une épaisseur minimum de 4 cm. Il est primordiale d’avoir un sol à niveau et d’effacer ses imperfections. Le carrelage est alors posé à même la chape après l’avoir légèrement humidifiée et appliqué du ciment. 
  • Pose collée : le carrelage est collé directement sur le support avec un mortier colle. Si le sol n’est pas à niveau, le carreleur procède à son ragréage et s’assure avant l’encollage que le support est sec, propre et sain.
carrelage sans joint

LE CARRELAGE SANS JOINT EN UN MOT

Oui, il est techniquement possible de faire une installation de carreaux sans joint. Mais comme l’article l’a souligné ci-dessus, cela n’en vaut pas vraiment la peine. En plus de l’interdiction par la norme DUT, il y a trois inconvénients à la pose de carrelage sans joint:

  1. Si les carreaux ne sont pas identiques, ils apparaîtront non alignées
  2. La saleté peut s’infiltrer sous les carreaux et les endommager à long terme
  3. Le mouvement peut entraîner une rupture.

Alors, que se passe-t-il si l’un de vos clients insiste pour ne pas appliquer de joint? Premièrement, vous devriez essayer de les en dissuader. Essayez de les aider à comprendre pourquoi le joint est important et ensuite leur montrer les avantages du joint sur le long terme. Après tout, il est très probable que beaucoup préféreront choisir quelque chose qui dure plus longtemps, plutôt que d’opter pour un rendu très beau esthétiquement mais temporaire.

Que pensez-vous de l’installation de carreaux sans joint? Faites-le nous savoir dans les commentaires ci-dessous!

New call-to-action

Poste un commentaire

Que voudriez-vous nous dire ?

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *